Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Adèle et ses amis

Poupées, tricot, crochet, broderie, tout ce que j'aime !

Adèle et ses amis

Balade

Bientôt, Dieppe honorera les soldats ayant participé au raid du 19 Août 1942 (avec moins d'ampleur que d'ordinaire, covid oblige). Un cimetière canadien existe à l'entrée de  Dieppe, sur la commune d'Hautot sur mer.

Le cimetière militaire canadien de Dieppe est un cimetière militaire de la Seconde Guerre Mondialeoù reposent des soldats tués lors de ce raid.

Un total de 944 soldats des forces alliées sont enterrés dans ce cimetière (761 identifiés), dont 707 Canadiens. D'autres soldats tués durant le raid de Dieppe sont enterrés à Rouen, où les soldats allemands avaient emmené les prisonniers et où certains sont morts de leurs blessures. D'autres enfin (blessés rembarqués) sont enterrés au cimetière de Brookwood (Angleterre)2,3.

Dans ce cimetière reposent également les restes d'une femme britannique, Mary Janet Climpson, officier de l'armée du Salut, tuée en 1940, et celle du pilote Dastur Rustom Nariman de la Royal Indian Air Force (12e Sqdn.), tué au-dessus de la Normandie le  à 22 ans4.

Ce cimetière allié est le seul à avoir été créé par les soldats allemands, car les Alliés se sont repliés en laissant les corps de leurs soldats5. Les pierres tombales ont été placées dos-à-dos en longues et doubles rangées, ce qui est typique des cimetières allemands mais inhabituel dans les cimetières du Commonwealth. Quand Dieppe a été reprise en 1944, les Alliés ne modifièrent pas les tombes. Rénové en 1949, le cimetière est entretenu par le Commonwealth War Graves Commission3. (Wikipédia)

En face de ce cimetière part un chemin de randonnée qui descend jusqu'au Petit Appeville. J'y ai promené ma chienne hier. Iska se remet d'une opération rendue nécessaire par une infection utérine et n'a pas le droit de se baigner : pas de plage, pas de rivière ! Il faisait chaud et la vue de la mer au loin était rafraîchissante. 

 

 

Pas grand herbe à manger pour ces vaches dans les champs. Les fermiers doivent entamer leur provision de foin !

Elles sont toujours intriguées par la présence d'Iska.

 

Nous sommes une des régions les plus productives de lin en France. Il a récemment été arraché (on ne coupe pas le lin, on l'arrache). Il dore gentiment au soleil mais attend avec impatience la pluie car il lui faut une alternance de pluie et de soleil pour rouir convenablement.

 

Ensuite, le lin subira le teillage et le peignage dans les usines du secteur. Par contre, alors que la Normandie produit 65% du lin dans le monde, aucune filature n'existe plus sur le territoire. Le lin part en Chine pour y être filé. Un projet pour 2021, la création d'une filature dans l'Eure.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Rosy 11/08/2020 07:38

Se serait bien de retrouvé une filature en france bonne nouvelle

Michèle Duhamel 12/08/2020 07:29

Il a plu un peu hier soir : cela va faire du bien au lin. Merci d'être passée par ici !

Guyloup 09/08/2020 06:20

Merci pour ce bel article, dont la première partie est terriblement émouvante, et la seconde terriblement inquiétante (sécheresse).
C'est une aberration de polluer en envoyer le lin jusqu'en Chine (cargos, avions, toutes ces cochonneries polluent), pour qu'il reviennent ici par la suite.... c'est plus qu'une aberration, c'est une honte. Je croise les doigts pour que cette usine voit le jour : il est largement temps de redonner du boulot à nos gens, plutôt qu'aux chinois.
Bon rétablissement à Iska.
Bises

Michèle Duhamel 09/08/2020 08:19

Merci de ta visite Guyloup. Mon père était journaliste dans un bi-hebdomadaire de Dieppe et chaque année, le soir du 19 août, il m'emmenait à une veillée au cimetière canadien. Je ne savais pas encore à l'époque que mon fils me permettrait de connaître un peu ce pays. La sonnerie aux morts m'émouvait beaucoup. Je pensais peut-être te rendre visite cette année mais le virus en a décidé autrement. Plus tard peut-être ? Bonne fin de semaine.

Aline 06/08/2020 23:30

Trois sujets différents, tous dignes d’intérêt. Ta chienne est la réplique de la mienne. Je te souhaite une bonne fin de soirée Michèle.

Michèle Duhamel 06/08/2020 23:38

Les goldens sont de braves chiens. Iska partage notre vie depuis 7 ans et grâce à elle nous entretenons notre forme car elle réclame sa promenade chaque jour. Sans elle, selon nos occupations, selon le temps, nous serions sans doute plus paresseux. Merci d'être passée. Bonne nuit.

Mamieminette 06/08/2020 21:42

Superbe double reportage, merci pour ce billet
Douce soirée

Michèle Duhamel 06/08/2020 23:39

Merci Mamieminette et bonne nuit à toi !

martinal 06/08/2020 20:51

merci pour cette page d'histoire pas toujours connue dans les détails, il faut entretenir le souvenir..
jolie balade, même si elle manque de verdure ! l'herbe est sèche de partout et c'est vraiment inquiétant.
bonne soirée
bises

Michèle Duhamel 06/08/2020 23:40

Tu as raison : c'est d'autant plus inquiétant que cela se répète d'année en année. Merci pour ton petit mot.

Lavieillechouette 06/08/2020 19:09

De bien jolies photos et de la culture sur notre belle région, c'est super, merci à toi. Il nous faudrait effectivement un peu de pluie maintenant..... Bises, Martine

Michèle Duhamel 06/08/2020 23:42

Drôle d'année que cette année 2020. Merci pour ton message Martine.

Zabou 06/08/2020 18:44

Merci pour cette page culturelle !
Je crois qu'il va falloir attendre encore un peu pour la pluie..
Bon rétablissement à Iska !
Bises

Michèle Duhamel 06/08/2020 23:44

Iska va plutôt bien mais a du mal à retrouver l'appétit. C'est un chien qui n'aime pas la chaleur. Bonne nuit, pas trop chaude j'espère.

Roses des vents 06/08/2020 16:47

merci pour ce partage.
Bonne journée
Bisous Yvette

Michèle Duhamel 06/08/2020 23:44

Amitiés à toi Yvette !

Michèle 06/08/2020 16:15

Merci pour ce billet si intéressant et instructif !
Je trouve très réconfortant qu'une filature s'ouvre dans l'Eure !
Bisous

Michèle Duhamel 06/08/2020 23:48

Moi aussi, d'autant que j'ai vu dans un documentaire (La pluie et le beau temps d'Ariane Doublet ) les conditions dans lesquelles travaillent les ouvrières chinoises et ce n'est pas reluisant. Merci de ton passage.

Pascale 06/08/2020 15:58

Merci pour la balade et toutes tes explications très documentées ! Vos prairies ressemblent à nos campagnes, couleur normale chez nous chaque été mais bien navrante pour votre région ! Je me demande ce qu'en pense les vaches ? Elles doivent trouver cela étrange. Peut-être que les vaches scientifiques planchent sur cette sécheresse ? J'avais su pour le lin et je suis bien contente qu'il y ait un projet de filature ! Le monde ne tourne vraiment pas rond ! Un lin 100% cultivé, filé et tissé en France, ce sera super ! C'est une si belle matière !Bon rétablissement à ta belle chienne ! Bises

Michèle Duhamel 06/08/2020 23:51

Cela coûtera sans doute plus cher mais évitera bien des transports inutiles. Pas d'université pour les vaches chez nous, ce sont des prolétaires. Quant à Iska, il ne lui reste plus qu'à retrouver l'appétit. Bonne nuit !