Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Poupées, tricot, crochet, broderie, tout ce que j'aime !

Adèle et ses amis

Deux belles lectures

La brodeuse de Winchester de Tracy Chevalier

Résumé (Babelio)

" Tu n'auras jamais de mari avec tes genoux écorchés, tes cheveux en bataille et ta folie des livres ", déclarait-elle. Elle ne soupçonnait pas que, la guerre venue, il y aurait pires obstacles que les livres et les écorchures pour empêcher Violet de trouver un mari. » 1932. Violet Speedwell est l'une de ces millions de femmes anglaises restées célibataires depuis que la Première Guerre mondiale a décimé toute une génération de fiancés potentiels. Méprisées dans les journaux, tolérées par les familles malgré une condescendance exaspérée, elles vivent à une époque où les attentes de la société quant à l'avenir des femmes sont des plus rigides. Des attentes que Violet est sur le point de faire voler en éclats. En quittant Southampton et sa mère acariâtre pour s'installer à Winchester, où elle continue de travailler comme dactylo pour une compagnie d'assurances, elle espérait trouver de nouveaux amis, une nouvelle vie. En s'arrêtant dans la cathédrale un jour qu'elle est partie acheter un ruban de machine à écrire, elle découvre un cercle de brodeuses occupées à confectionner des coussins et agenouilloirs. Violet, qui n'était pas particulièrement douée pour la couture, y trouvera l'amitié, le soutien et la créativité capables de rivaliser avec le dédain et les préjugés. En toile de fond, la montée du fascisme sur le continent : Hitler arrive au pouvoir en Allemagne... Dans ce monde encore hostile aux femmes, Violet n'a d'autre choix que de s'affirmer. Son histoire s'inspire de celle de Louisa Pesel, la fondatrice du cercle des Brodeuses de la cathédrale de Winchester
 
La dentellière d'Alençon de Janine Montupet
 
 

 

Résumé (Babelio)
Sous le règne de Louis XIV, en 1665, dans la ville d'Alençon... Gilonne, une petite fille de cinq ans à peine, est conduite, un noir matin d'hiver vers dix années de claustration : elle entre en apprentissage de dentelle. Sa main tremble. Elle craint de casser son fil ou de perdre son aiguille. Seule, face à mille terreurs, elle entrelace ses rêves et ses fils. Les années passent... Ses mains vont, vont, vont, son esprit et son coeur aussi... car deux hommes, parmi les plus beaux et les plus valeureux, voudront être aimés de Gilonne. Mais nous sommes dans un temps d'effroyable intolérance religieuse. Alençon, vaste atelier de " point de France ", est aussi l'un des bastions normands du protestantisme, et la répression royale s'abat sur la communauté huguenote. Dans cette tourmente, les dentelles se teintent de sang et les passions s'exaspèrent... Viendront pour Gilonne les jours de bonheur et de récompense, pour celle qui, sur ses doigts, fera naître " les plus belles dentelles du monde ".
 
Deux livres qui, dans des lieux différents et à des époques différentes parlent de la recherche de la perfection dans deux domaines, eux aussi différents : la broderie et la dentelle. 
J'ai adoré !
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Catherine 23/03/2021 14:47

Merci pour tes recommandations, je note!
Je commence "Une saison douce" de Milena Agus.
Bonne fin de journée, gros bisous.

Pascale 21/03/2021 16:48

Merci pour tes conseils de lecture, toujours bons à prendre ;-) Bon dimanche Bises

Guyloup 21/03/2021 04:13

J'ai beaucoup aimé La dentellière d'Alençon, mais je ne connais pas le premier.... féministe comme je suis, il vaut peut être mieux que je ne le lise pas, sous peine de poussées de tension artérielle à répétition !
Bon dimanche :-)

Milou 20/03/2021 11:35

Merci pour ces conseils.
J'ai beaucoup aimé "La dernière fugitive" de tracy Chevalier. Je lirai avec plaisir "La brodeuse de Winchester", et je découvrirai "la dentelière d'Alençon".
Bon printemps!

Roses Des vents 20/03/2021 11:35

Merci pour ce partage et se resumé.
Bon week end
Bisous Yvette